Après sa formation à l’École nationale de cirque de Montréal, il découvre la roue Cyr il y a cinq ans, alors que cette discipline commence tout juste à se populariser dans le monde du cirque. Depuis, il ne cesse de repousser les limites de son potentiel. Son objectif : présenter des numéros où l’artiste ne fait qu’un avec son cercle de métal. La roue est pour lui le symbole ultime de la fluidité et du mouvement dans toute sa pureté. Elle permet à l’artiste de toucher le public dans ses émotions les plus profondes avec ses courbes gracieuses et ses circonvolutions originales. Cette vision lui permet de privilégier dans ses créations une atmosphère dramatique basée sur l’intensité et sur une forte présence scénique.